Rebelles

The Luxe, tome 1.

Anna Godbersen.

Lecture en partenariat avec Le Livre de Poche et cela grâce à Livraddict, je les remercie =) !

 

Une robe rose, pour un roman à l'eau de rose.

 

La vie tumultueuse d’une jeune fille issue d’une famille riche, voilà le contexte. Nous suivons donc la vie d’Elizabeth Holland, mais aussi, plus rarement, celle de sa petite sœur ou celle de sa servante. Elizabeth, pour sauver sa famille de mauvais placements effectués par feu son père, doit se marier avec Henry Schoonmaker, fils d’une famille new-yorkaise extrêmement riche. Elizabeth n’est pas vraiment heureuse de ce mariage arrangé. De plus, sa « meilleure amie », Pénélope Hayes complote contre elle. Pénélope est depuis toujours amoureuse (ou bien très intéressée) par Henry. Nous assisterons donc à des cachoteries, amourettes, fausses amitiés, scandales et désirs de vengeance !

Elizabeth Holland est morte. Et oui, on nous impose d’emblée sa mort. Est ce un moyen de nous déstabiliser, de nous avertir (de ne pas nous attacher à Elizabeth) ou simplement de nous gâcher la surprise ? Je pencherais plutôt pour la troisième possibilité. En effet, je n’ai pas du tout réussi à m’attacher au personnage. Je n’aime pas les personnes hautaines et c’est vraiment un défaut récurrent dans ce livre. Je ne dis pas que ce n’est pas normal, on est en effet à la toute fin du 19ème siècle ! Dès les premiers chapitres, on nous bombarde de nouveaux personnages, de nouveaux points de vue. Il est donc très difficile de s’y retrouver avant le moitié du livre : on suit Elizabeth, Diana (sa petite sœur), Carolina (sa servante), Pénélope et Henry. C’est aussi avec étonnement que j’ai constaté que le langage utilisé par l’auteur n’est pas si différent de celui d’aujourd’hui ! A mon avis, c’est un plus, je n’aurais pas aimé assister à un discours de politesse à chaque dialogue. On pourrait très bien comparer ce livre à Gossip Girl, c’est d’ailleurs la première chose qui me soit venue à l’esprit (quand j’avais enfin compris qui était qui !). Il est donc clair que ce livre appartient au genre Chick-lit (ou roman à l’eau de rose si vous préférez).

En conclusion, ce livre est plutôt plaisant, même si les personnages ne m’ont pas plu. L’époque et le problème des mariages arrangés sont bien abordés. On pourra aussi noter les lettres, articles de journaux, télégraphes et autres petites notes qui précèdent chaque chapitre, comme un rappel du chapitre précédent. Ce qui est très agréable. Je ne conseillerais pas ce livre aux habitués de Bit-lit comme moi, mais peut être à ceux de Chick-lit ?!

Note : 13/20

Publicités

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. Luna
    Juil 21, 2011 @ 20:36:50

    La couverture est vraiment très sympa, mais l’histoire encore plus !

    Bon la fin n’est rapidement plus une surprise, mais j’aime beaucoup le monde qui est décrit : on se retrouve totalement dans celui-ci… Comme quoi les siècles passent mais quasiment rien ne changent ! Dis comme ça, ça n’a pas l’air terrible, mais j’aime bien l’idée que si j’étais transportée à une autre époque, je ressemblerais quand même un minimum aux gens….

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :