La Jeunesse d’un Mage

Les Royaumes Oubliés – La Séquence d’Elminster, tome 1.

Ed Greenwood.

Lecture en partenariat avec Milady et cela grâce à Livraddict, merci pour ce livre à la couverture Milady inhabituelle.

A la façon des vieux livres

Elminster est un jeune berger dans un village tranquille. Un jour, un dragon et son cavalier ravagent son village ; il se retrouve donc seul. Grâce à l’aide de Mystra, la déesse de la magie, il va s’initier à cet art. Nous suivrons donc sa « jeunesse », semée d’embûches, il faut bien le dire, mais aussi de magie, dragons, elfes et guerriers. Certains seront fiers de l’aider, d’autres seront plutôt concentrés à essayer de lui voler ses pouvoirs, voir même de le tuer.

« Elminster », c’est déjà un nom qui m’a paru un peu bizarre : je m’explique, Elminster pour moi, je le prononce comme El Munster. Enfin bon, à part ça, ce fameux El n’a pas vraiment de personnalité. J’ai eu l’impression d’être un simple spectateur, sans être omniscient comme dans certaines séries. On voit défiler de gros morceaux de sa vie, comme si l’on observait quelqu’un uniquement pendant son travail : on ne le connait pas. Il est donc difficile de s’identifier au personnage. On se perd quelques fois dans les personnages car ce n’est pas toujours El qui est visé. Dans ces cas -à, je ne voyais vraiment pas l’intérêt de la chose : pas beaucoup de rapport avec ce qui se passe, seulement une vision du camp adverse où, comme d’habitude, on voit l’ennemi s’énerver de la réussite d’El. De l’autre côté, au niveau de l’histoire, j’ai une impression de « déjà vu » que l’on retrouve souvent dans ce genre de livre (un jeune qui se découvre magicien). El m’a un peu fait penser à Eragon (mais aucune vraie comparaison possible) à cause de sa quête. Quoique, les intentions d’El au fil de l’aventure sont floues, tout d’un coup, on le retrouve en train de chercher un grimoire, d’en voler un autre ou de combattre une armée à lui tout seul. Dans le dernier cas, je vous rappelle qu’il est passé de simple paysan à mage sans que l’on s’en rende compte. On ne nous donne que de gros blocs de sa vie, sans points de passage entre ces derniers. On dirait même une sorte de jeu où, pouf ! « level up : vous gagnez +100 de magie ». Le style d’écriture ne m’a pas marqué (ce qui n’est ni un bon, ni un mauvais point). En conclusion, je n’achèterais pas le tome 2, mais peut-être que si un parte le propose, j’y participerai (il reste à voir si le tome 2 sera encore sous la forme de « blocs »).

Note : 11/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :