Vols en haute société

La vie cachée de Katarina Bishop, tome 1.

Ally Carter.

Lecture en partenariat avec Michel Lafon et cela grâce à Livraddict, merci pour ce livre au genre indéfinissable ^^ !

Oui, la partie blanche est pailletée.

Il n’est pas simple d’avoir quinze ans et un passé de voleuse. Katarina se fait virer de son école pour une mauvaise blague qu’elle n’a pas commise. Elle va devoir voler des tableaux qui sont gardés dans un des musées les plus sécurisés du monde ! Cela va être compliqué, mais elle va se voir accorder l’aide d’une bande d’amis voleurs eux aussi …

Une couverture qui m’a fait penser à un livre girly/jeunesse. Un résumé un peu court, mais qui résume bien l’histoire. En effet, le livre se déroule sur 15 jours. Le personnage de Kat est intéressant, pas plus, pas moins. Les personnages secondaires ne le sont pas plus. L’histoire en elle-même est bien, mais le thème abordé l’est encore plus. C’est vraiment un plaisir de lire une histoire de voleurs. Kat frôle l’impossible, cherchant à cambrioler ce musée digne d’une forteresse électronique. Les gardes, caméras et détecteurs ne manquent pas ! Même si elle a quinze ans, elle part comme ça, de pays en pays. Je trouve ça un peu exagéré. Quelques événements un peu trop évidents (comme par hasard, elle cherche son père et le trouve « là ou il devrait être », dans la rue, comme s’il y passait son temps) viennent assombrir le tableau. Et des tableaux, nous n’en voyons que les noms. Effectivement, on ne nous décrit que très peu les œuvres. En fait, il y a  peu de descriptions. L’auteur se limite à l’essentiel : ce qui peut être plaisant sur certains points, mais d’autres sont, à mon avis, trop importants pour être ignorés.

Pour ce qui en est du style de l’auteur, on trouve ici un livre fluide, qui se lit vite et surtout sans prise de tête. Je n’ai mis que quatre voire cinq heures à le lire. Il est très agréable à lire, mais ce n’est pas un livre que j’aurais moi-même acheté. Il n’est pas évident de définir le thème de ce livre … Contrairement à la première impression que j’en ai eu, il n’est pas trop girly mais pas assez d’autre chose pour changer de catégorie … Je dirais donc que ce n’est pas un livre à acheter, mais plutôt à emprunter si vous avez le temps. En conclusion, et en un seul mot : « mouaif » (oui, je sais ça n’existe pas, c’est un mouais soupiré).

Note :  13/20

Publicités

2 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Jenta3
    Juin 01, 2011 @ 19:31:04

    Je suis tout à fait d’accord avec ton « mouaif » :-)))

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :