Sans âme

Le Protectorat de l’ombrelle, tome 1.

Gail Carriger.

On dirait plutôt un parapluie quune ombrelle ...

Alexia est, ce qu’on pourrait, à l’époque, appeler une « vieille fille ». A une fête (enfin c’est un grand mot), elle se retrouve nez à nez avec un jeune vampire dans la bibliothèque. Vu les manières ingrates de cet homme (qui cherche en fait à faire d’elle son repas), elle se décide à lui ôter la vie grâce à son ombrelle (bien pratique!). Mais Alexia à une particularité que sa famille ignore, elle est, comme son père italien biologique (décédé), une paranaturelle : elle n’a pas d’âme. Par on ne sait quel processus, elle annule les pouvoirs des vampires, loups garous ect …  rien qu’au touché. Dans sa famille, c’est à dire son beau père, ses deux belles-sœurs un peu superficielles, et sa mère, elle ne se sent pas à sa place. Mais c’est suite à l’attaque du vampire qu’elle va approfondir sa relation avec le beau loup garou qu’est Lord Maccon …

Problèmes sur problèmes, notre chère Alexia ne sait plus ou donner de la tête ! Je commencerais par vous parler de l’époque où l’histoire se déroule. Cela m’a un peu fait penser à « Rebelles », ce livre girly que j’avais lu dans le cadre d’un partenariat. Mais en fait, c’est vraiment plaisant si la touche surnaturelle est présente : ici c’est exactement ce qui m’a convaincu ! La science n’est pas encore très avancée, l’électricité en est encore à sa phase de test et pour rien au monde, une jeune fille ne devrait se promener seule ! Et bien, Alexia est ce qu’il y a de plus rafraichissant dans une ville au codes bien définis. Elle est intelligente, aime lire et n’a pas sa langue dans sa poche. Ce qui m’a le plus plu, c’est vraiment sa répartie et les commentaires qu’elle se garde bien de dire et qui sont vraiment super marrants ! J’aurais quelques fois bien aimé qu’elle réponde à Lord Maccon avec cette répartie, mais en aucun cas cela ne m’a déplu qu’elle garde pour elle ces paroles.

L’histoire, quant à elle, est toute aussi intéressante. Certaines choses sont totalement imprévisibles (enfin pour moi XD !) et c’est avec plaisir que l’on lit les quelques scènes d’action. La lecture a quand même été un peu rapide (mais où est la suite ?! zut …). Et c’est sans aucun doute que j’achèterai (un jour ou l’autre) la suite de cette série. J’ai souvent tendance à me rappeler uniquement des détails (pas toujours utiles) d’un livre, alors quelques fois, je relis en vitesse un livre pour me remémorer l’histoire : ici, je ne pense pas que cela sera nécessaire. L’histoire est marquante et les faits sont assez forts pour que je n’ai pas ce problème (c’est plutôt le cas dans des livres où il ne se passe pas grand chose …). Je conseillerais donc ce livre aux amatrices de Bit-Lit qui aiment les touches d’humour ;D ! Et je remercie beaucoup platinegirl pour m’avoir envoyé ce livre lors du swap animaux !

Note : 17/20

Publicités

5 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Radicale
    Mar 17, 2011 @ 18:41:58

    Il est génial ce bouquin, un de mes premiers coups de coeurs de 2011 ! ^^

    Réponse

  2. Frankie
    Mar 18, 2011 @ 16:59:25

    Je vais le lire en VO pour une LC en mai, j’ai hâte ! Et c’est sûr que son ombrelle fait davantage parapluie ! ^^

    Réponse

  3. Elizabeth-Bennet
    Avr 02, 2011 @ 21:04:00

    Chouette, encore une aficionado (ou aficionada ? je ne sais pas s’il y a un féminin à aficionado, lol) des aventures d’Alexia Tarabotti ! Ce roman a été un énormissime coup de cœur pour moi et j’ai hâte de lire la suite !

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :