Elamia, l’intégrale.

Erik Wietzel.

Lecture en partenariat avec Bragelonne et cela grâce à Livraddict, merci pour ce pavé de fantasy !

Le dragon présent ici confirme le style : fantasy.

(Quatrième de couv’ : ) Les morts vont envahir le monde d’Elamia. Une armée de conquête lancée depuis l’au-delà par Golan Tark, le plus puissant sorcier de l’Histoire. La guerre sera terrible et désespérée, et les vivants sont condamnés. Qui pourrait unifier la résistance : Adrian, l’empereur légendaire, qui chevauchait naguère à travers le chaos et le feu ? Jocquinius, le vieux mage dont l’ordre religieux s’accroche au pouvoir ? Hélas, le premier a disparu dans la défaite brutale qui provoqua la chute de son règne et le second n’aimerait rien tant que se retirer des affaires du monde. Alors, d’où viendra le salut ? Peut-être de cet homme sans mémoire, errant dans les ruines. Son destin l’entraînera dans une quête fabuleuse jusqu’aux confins du monde où rôdent des démons sournois, où conspirent des prêtresses aux mystérieux pouvoirs, et où l’attendent les dragons au cœur des montagnes…

Pour la première fois, me voici  devant un « pavé » rassemblant une trilogie et je m’embarque pour un monde fantastique troublant et déroutant. Dés le début, il faut s’accrocher à l’histoire, ou plutôt aux histoires parallèles qui finiront par se rejoindre vers la fin du troisième livre. Les morceaux d’histoires paraissent décousus et on a du mal à retenir tout ce qui se passe. On navigue entre les vivants, les morts anciens, les juste-morts, les démons, les sorciers, les revenants….sans oublier les dragons. Les fils de l’histoire se déroulent tels ceux d’une toile d’araignées (tiens, d’ailleurs il y a aussi des monstres ressemblant à des arachnides !). En tous cas, nous avons là une faune bien garnie !

Les descriptions sont très bien faites, très complètes avec tellement de précisions qu’on imagine bien les lieux et les personnes. On s’attache aux personnages et il y en a beaucoup ! Quand on croit suivre un héros ou une héroïne, qu’on participe à leurs aventures avec intérêt, il ou elle meurt. C’est vraiment dommage : j’étais déçue et je trouve que ça perturbe le lecteur qui ne sait plus où va l’histoire. Jusqu’à la fin du troisième livre, il y a des surprises de ce type et les derniers à « rester vivants » ne sont pas ceux que l’on imaginait en commençant ce roman.

L’auteur a créé des mondes et des lieux très sombres et on trouve beaucoup de cruauté, de meurtres et de malheurs. Il nous décrit un monde très dur, sans pitié, avec des guerres latentes, de la magie et une religion peu conciliante.

Il est évident que je ne vous dirai pas qui sont les deux véritables héros de cette trilogie. Il va falloir vous plonger dans ce roman dense et original, qui envoute surtout à partir du deuxième livre, livre dans lequel on comprend de mieux en mieux les enjeux de ces guerres et de ces quêtes pour le pouvoir. Je reprocherai simplement à l’auteur l’absence de scènes avec un peu d’humour qui permettrait de détendre parfois l’atmosphère continuellement pesante. En conclusion, c’est une bonne trilogie, prenez donc le temps qu’il faudra pour lire les 950 pages ! Évidemment, je conseille ce gros livre aux amateurs de fantasy. Mais je signale que ce n’est pas avec ce livre qu’il faut commencer le style fantasy …

Note : 13/20

Publicités

2 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Freelfe
    Juil 22, 2011 @ 20:20:26

    La couverture est très jolie et la quatrième de couverture m’attire beaucoup. Un livre dont je n’avais jamais entendu parler.

    Merci pour ta critique !

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :