Le Maître du jeu

Prophétie, tome 1.

M. Odom et J. Weisman

Lecture en partenariat avec Bayard Jeunesse et cela grâce à Babelio, merci pour ce roman jeunesse très plaisant.

Pour moi, c'était la version non corrigée. Cela ne m'a pas perturbé !

(Quatrième de cou’ : ) La nuit de son treizième anniversaire, Nathan est tiré du sommeil par un étrange cliquetis. Guidé par le bruit, il se rend dans la chambre de son père et trouve, dans une vieille valise, une photo, un carnet et une boîte qui appartenaient sans doute à sa mère, décédée à sa naissance. La boîte contient un jeu maya très ancien. Nathan découvre bientôt qu’il s’agit d’un cadeau du dieu maya de la création. Remettant le sort de l’humanité en question, celui-ci propose au garçon un défi : Si Nathan parvient à le battre au Jeu, la fin du monde, prévue en décembre 2012, n’aura pas lieu. Un défi d’autant plus terrifiant que, pour espérer remporter la partie, il faudrait déjà que Nathan connaisse les règles du jeu…

Les premières pages de ce livre m’ont mise dans l’ambiance très rapidement : la découverte d’un jeu étrange, de l’action, du mystère… j’avais peur d’un « remake » de Jumanji mais l’histoire a évolué dans le bon sens. Le héros est attachant, humain avec ses forces et ses faiblesses. On suit sa vie au quotidien dans une famille assez singulière. Malgré son jeune âge, il a une certaine maturité et sa vie n’est pas très simple : problèmes familiaux (père chercheur trop occupé, mère décédée). Cela retentit sur son travail scolaire évidemment mais on échappe à l’habituelle rivalité pour la « belle » de l’école. Il est bagarreur et souvent en conflit avec les autres élèves ou même ses professeurs… il cache aussi sa grande intelligence car il s’ennuie en cours ! Ses réactions et ses choix qui peuvent changer l’avenir du monde sont relatés avec humour et beaucoup de réalisme.

L’écriture est fine, vive, sans mièvrerie …en un mot : actuelle. Ce style est tout à fait adapté à l’énergie qui se dégage de l’histoire pleine de rebondissements. Ce livre se lit facilement car le changement de type d’écriture permet de ne pas se perdre entre les différents protagonistes. Les personnages secondaires du roman sont bien étudiés surtout la cousine de Nathan, qui prend de l’importance au fur et à mesure que l’histoire se déroule. Je ne vais pas parler des autres personnages pour laisser au lecteur la surprise ! car il y a tous les ingrédients dans ce livre pour donner envie de lire à des adolescents qui vont s’identifier au héros.  C’est bien simple, j’avais du mal à laisser ce livre pour faire autre chose. La fin m’a laissée sur ma faim ! tout ne se termine pas si bien pour certains personnages et une suite sera nécessaire (plusieurs même !). Je l’attends avec impatience !

Note : 16/20