Les jeunes filles et la mort

Michael Genelin.

Lecture en partenariat avec Marabout et cela grâce à Livraddict, merci pour cette bonne découverte !

C'est un enorme pavé XD !

(Quatrième de couv’ : ) En plein coeur de l’hiver, sur une autoroute verglacée de Slovaquie, un minibus achève de flamber… Six jeunes femmes ont péri dans l’accident. Le commandant Jana Matinova, appelée sur les lieux, reconnaît l’une d’entre elles, devenue prostituée à Bratislava Mais ce qui paraît une affaire banale est en réalité le point de départ d’une enquête qui va mener Jana dans les méandres terrifiants du trafic d’êtres humains, aux quatre coins de l’Europe de Kiev à Strasbourg en passant par Nice et Vienne à la recherche d’un tueur impitoyable, lui-même déterminé à retrouver une jeune et belle russe qu’il veut éliminer. « Les jeunes filles et la mort » est le premier volume de la série des investigations du commandant Jana Matinova, qui plonge avec talent des personnages d’une rare humanité dans des enquêtes policières contemporaines à l’atmosphère tourmentée.

Ce roman m’a paru au début d’un abord très classique : plusieurs morts tragiques, une enquêtrice, un tueur à retrouver…. Je croyais le lire facile, résoudre très vite cette énigme ! eh bien non ! Au fil des pages l’intrigue se complique, des personnages supplémentaires apparaissent et on a du mal à les classer dans les bons ou les méchants. Je trouve d’ailleurs qu’il faut être très attentif quand on plonge dans ce roman policier : on doit vraiment mener l’enquête avec Jana, femme commandant slovaque. En même temps, l’auteur nous retrace sa vie, son mariage, son divorce et ses problèmes avec la police secrète. Elle n’a pas eu la vie facile, a dû pratiquement abandonner sa fille pour qu’elle soit élevée à l’étranger, ce qui est
une vraie fêlure pour elle. On découvre ses failles, on comprend sa façon de réagir et d’agir. Petit à petit, on s’attache à cette femme solitaire malgré elle, très professionnelle et déchirée en permanence entre son cœur et son devoir. Elle se livre peu; il n’y a que vers la fin du livre
qu’elle se laisse porter par ses sentiments. On suit donc, en parallèle, sa vie et son enquête qui va la conduire de la Slovaquie puis dans diverses villes de France. On se doute qu’elle est manipulée… mais par qui ? Evidemment je ne vous livrerai pas la fin de l’histoire ! Le style est net, simple sans fioritures. L’auteur construit ses chapitres méthodiquement, dans descriptions excessives. On attend vraiment le dernier chapitre pour comprendre ce qui se passe depuis le début et comment tout le monde a été mené en bateau. En conclusion, ce roman était agréable à découvrir, bien amené et je crois que je lirai avec plaisir les trois autres livres policiers relatant d’autres enquêtes du commandant Jana Matinova.

Note : 14/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :