Comment (bien) rater ses vacances ?

Anne Percin.

Simple comme couverture ...

(Quatrième de couv’ : ) Pour échapper aux vacances en famille, Maxime choisit d’aller chez sa grand-mère.
Il avait tout prévu pour passer des jours tranquilles devant son ordi… sauf la crise cardiaque de sa grand-mère. Le voilà seul pendant son hospitalisation, et les vacances vont se transformer en feuilleton délirant !

Cette histoire que j’ai lue en quelques heures, un dimanche après-midi où je ne savais pas trop quoi faire, m’a entrainée dans un univers délirant à souhait ! je pensais juste lire un ou deux chapitres  pour voir….Quand on aborde le roman, on se demande vraiment ce qui arrive à cet adolescent aux réactions vives et actuelles. Tout parait simple au départ… mais l’improbable va arriver et l’entrainer dans des aventures rocambolesques. Alors que Maxime pensait passer des vacances cool chez sa grand-mère, gâté par ses bons petits plats, à paresser devant son ordinateur après s’être levé tard, il va être obligé de se comporter comme un adulte et de faire face : les confrontations avec la police, les médecins, la famille, le monde des adultes responsables en général vont donner lieu à beaucoup de quiproquos, de situations humoristiques. On vit avec lui, on compatit et on l’encourage. En quelques semaines, on le voit évoluer, prendre les choses en main, se débrouiller très intelligemment pour gérer le quotidien. Les situations sont très drôles, les réparties très modernes et vivantes : on se croirait dans un film. J’ai eu pas mal de fous rires sur mon canapé ….et c’est assez rare pour le signaler.

Le style est alerte, enjoué et insolent sans que l’auteur en fasse trop : ça sent le « vécu ». Les réflexions sont actuelles, dynamiques. On a beaucoup de sympathie pour les personnages : Maxime, son amie d’internet, sa mamie moderne telle qu’on la rêve tous. Et quand le roman s’achève, on est triste de devoir arrêter de suivre la vie de cet adolescent devenu adulte avant l’heure. On imagine les explications données aux parents qui, eux aussi, ont eu pas mal de problèmes durant ces vacances !

Ce roman destiné à la jeunesse peut être lu aussi par les adultes : je l’ai d’ailleurs fait lire à ma mère qui l’a adoré. Il m’a apportée une bouffée de bien-être, vivifiante et j’ai terminé la journée avec plus d’entrain. J’espère que l’auteur écrira un autre roman du même style avec un humour aussi décapant.

Note 17/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :