L’Apprenti assassin

L’Assassin royal, tome 1.

Robin Hobb.

Plusieurs editions sont dispo

(Quatrième de couv’ : ) Au château de Castelcerf le roi Subtil Loinvoyant règne sur les Six Duchés ; il est aidé dans sa lourde tâche par son fils Chevalerie qui comme son père et tous les nobles du royaume porte le nom de la qualité que ses parents espéraient le voir développer. Ainsi le frère du Roi-servant s’appelle t’il Vérité et leur demi-frère, né d’un second lit, Royal. Suite à une aventure restée inconnue de tous, Chevalerie donne à la lignée un nouveau descendant : un bâtard, dont la simple existence va bouleverser le fragile équilibre qu’avait établi le roi pour contrôler ses turbulents fils. Ce héros malgré lui, nommé Fitz, voit son avenir s’assombrir au fil du temps. Alors que les autres enfants ont déjà leur place à la cour et dans ses intrigues, lui devra la mériter et servir la couronne en devenant ce que personne ne voulait être : l’Assassin royal. Au service de son roi il apprendra les poisons, le meurtre et la trahison..

J’avais entendu parler de cette saga de Fantasy depuis très longtemps, en me disant qu’un jour je m’y mettrais ! Voilà, c’est fait, on m’a offert le 1er tome des aventures de Fitz, futur assassin. Ce tome est à la hauteur de sa réputation.

Très bien écrit, dans un style, à la fois précis et fluide. Tout ce qui est relaté a son importance, tous les détails comptent et il faut se concentrer dans le premier tiers du livre pour se mettre dans l’ambiance. Il faut résister et ne pas « sauter » de pages car on entre peu à peu dans l’histoire de ce jeune garçon, bâtard du roi-servant. On suit sa vie, à partir de ses six ans, dans une époque plutôt moyenâgeuse, difficile, très bien imaginée, que l’on arrive à se représenter facilement. Peut-être est-ce dû aux noms de lieux, d’animaux et de personnes ? C’est très original d’associer le nom d’une personne à son caractère ou sa fonction (roi Subtil, prince Royal, prince Vérité….).

L’ambiance est particulière avec évidemment, comme dans tout roman de Fantasy, des pouvoirs particuliers, de la magie, des intrigues pour le pouvoir. Les personnages secondaires sont très recherchés, quelque soit le type de personne, en bas ou en haut de l’échelle de la société. Les animaux aussi sont attachants surtout à travers la « vision » du héros qui possède un pouvoir, plutôt considéré comme maudit et qu’il doit cacher. Le récit monte doucement en puissance pour nous maintenir attentif.

Et, naturellement, à la fin, on reste sur sa faim ! On veut en savoir plus !, sur Fitz qui n’a sa place ni dans la famille royale, ni dans celle du simple peuple, sur le Fou du roi, qui le guide grâce à ses visions mais reste très mystérieux, mais aussi sur la parenté royale, les conspirations, les espions… je ne vois qu’une solution : me faire offrir les livres suivants ou les acheter de guerre lasse !

Note : 17/20

Publicités

2 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. livr0ns-n0us
    Déc 03, 2011 @ 16:16:18

    Je trouve qu’on sent vraiment que c’est une femme qui écrit, dans ce côté « émotions » très présent, ce qui n’empêche pas l’action. J’ai adoré aussi, j’ai lu les 6 premiers tomes et je compte bien me mettre à la suite !

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :