Le Haut-Lieu et autres espaces inhabitables

Serge Lehman.

Ici, l'édition de poche.

(Quatrième de couv’ : ) Un ascenseur vétuste a déposé David et Anne sur le palier du 6e étage. Ils sont entrés. Une visite d’appartement, comme une autre. Et soudain l’espace se tord, les règles architecturales basculent dans un abominable trompe-l’oeil. Ils veulent fuir mais, sous leurs doigts, s’étend désormais une surface pleine et inaltérable…

Livre étrange, choisi par hasard au détour d’un rayon de ma librairie préférée, je n’ai pas regretté mon achat. Je n’avais jamais rien lu de cet auteur et ces nouvelles m’ont replongée quelques années en arrière quand je lisais des romans de Lovecraft ! on retrouve la même façon d’écrire, troublante, angoissante et fascinante.  Finalement, ce n’est pas un bouquin de science-fiction comme on l’entend. On navigue vraiment dans le fantastique mais pas du tout du coté de la Fantasy.

C’est surtout la première nouvelle qui m’a plu : je ne voulais en lire qu’un peu mais, impossible de me décrocher du livre avant la fin de l’histoire. L’auteur nous emprisonne dans les fils du récit, nous manipule avec les mots. Tout doucement l’intrigue se dévoile et le style nous emporte. On en ressort épuisée, glacée par ce qui vient de se passer pour les deux héros de l’histoire. Je n’en dirai pas plus : il faut le lire et le vivre !Les autres nouvelles sont moins prenantes, bien que très originales. Elles sont complexes, nous entrainant dans des mondes différents, hallucinants. Elles sont toutes bien ficelées, l’auteur ayant une imagination débordante !  mais, au contraire de la première nouvelle, j’ai ne me suis pas attachée aux personnages, j’arrivais mal à les imaginer. Et au fond elles ne laissent pas autant de « traces » que la première nouvelle.

Ce recueil nous fait réfléchir sur notre existence, notre pensée, nos angoisses et ce qui se passe dans notre cerveau. Ça m’a aussi fait penser aux films « Matrix » par son coté « nous ne sommes que des pions dans l’univers ! ». Un petit conseil : ne lisez pas la préface qui cherche à expliquer et dévoiler trop de choses : il est préférable de découvrir les récits qui, je crois, ne laisseront personne indifférent.

Note : 16/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :