Les neuf Dragons

Michael Connelly.

Lecture en partenariat avec Points et cela grâce à Livraddict, merci pour ce thriller pas mal du tout ;D !

Encore un thriller : D !

(Quatrième de couv’ : ) Au commissariat de police de Los Angeles, ce genre d’appel anonyme ne surprend personne ? et surtout pas Harry Bosch : dépêché depuis peu sur une affaire de meurtre dans le quartier chinois, il soupçonne des activités de racket des triades locales. En raccrochant, Bosch est convaincu d’avoir vu juste. Reste à le prouver… Le principal suspect s’obstine dans son silence, et l’inspecteur Chu, son coéquipier détaché de l’Unité des Crimes Asiatiques, ne lui semble pas franchement digne de confiance.
Préoccupé par l’enquête, Bosch n’a pas trouvé le temps de lire le message vidéo envoyé par sa fille la veille au soir. Elle a 13 ans et vit justement à Hong Kong, avec sa mère. L’écran du portable s’allume sur une vision d’horreur absolue. L’appel anonyme et le message de sa fille se télescopent soudain : le pire cauchemar de sa vie vient de commencer.

Depuis longtemps, je voulais lire un roman policier de Michaël CONNELLY. Celui-ci est arrivé à point et j’ai beaucoup apprécié le style de l’auteur, dense et précis. Il faut prendre son temps, ne pas survoler les pages et se concentrer car tout est minutieusement décrit, expliqué. Les détails sont importants et on comprend enfin pourquoi l’auteur, lors des premiers chapitres, a tant insisté. Dans les dernières pages du roman, on a les explications et tout s’éclaire ! il faut dire qu’il n’y a pas une histoire mais plusieurs qui s’entrecroisent, se mélangent, se séparent suivant les chapitres. Comme le policier Harry Bosch, héros du livre, on hésite, on cherche et on s’interroge. On admire sa ténacité, sa force intérieure. Il est déterminé, imperturbable et entêté, mais pour une raison bien normale : retrouver sa fille. Les autres personnages sont attachants, intéressants ou franchement désagréables suivant les cas. J’ai eu l’impression d’être dans un épisode d’une série américaine, épisode se déroulant en un week-end, avec meurtres, enlèvement et rivalités policières. Il y a le coté exotique du roman avec le racket, les triades chinoises et Hong-Kong en toile de fond. On voyage dans des quartiers sordides où tous les étrangers sont épiés et où les erreurs sont possibles. L’auteur s’est très bien documenté sur les triades et leur histoire. On trouve aussi dans ce roman policier une histoire très personnelle du héros qui n’est pas qu’une machine à résoudre les meurtres. On a envie que tout se termine bien mais ce ne sera pas le cas pour toutes les personnes rencontrées au fil des pages, malheureusement. Jusqu’à la fin, j’ai été captivée et émue par moments et je pense que ce ne sera pas le dernier roman que je lirai de cet auteur qui mérite bien son titre de « maitre du polar américain ».

Note : 16/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :