Le Règne des Félons

Oksa Pollock, tome 5.

Anne Plichota & Cendrine Wolf.

Lecture en partenariat avec XO et cela grâce à Livraddict, merci beaucoup pour ce 5ième tome !

Oksa

(Quatrième de couv’ : ) Oksa et les Sauve-Qui-Peut sont de retour dans la maison londonienne des Pollock, au grand soulagement des Refoulés. Mais Orthon et ses fils se sont glissés parmi eux lors de la traversée du portail d’Édéfia.
Alors que les Sauve-Qui-Peut entreprennent de soigner Gus et Marie en danger de mort, Orthon met en place une véritable armée sur une plate-forme au large du Groenland. Son but : infiltrer les principaux gouvernements pour prendre le pouvoir par la manipulation, le chantage et la soumission psychologique. Parallèlement, dans sa mégalomanie, il utilise à sa guise son fils biologique, Tugdual.
Déterminée comme jamais, Oksa va se lancer dans cette redoutable aventure, alors que son coeur est soumis à rude épreuve, partagé entre l’espoir de sauver Tugdual et l’évolution de ses sentiments envers Gus.

J’attendais, avec impatience, la suite des aventures de la jeune Oksa Pollock. Ce cinquième tome de ses aventures est dans la lignée des livres précédents. L’univers du livre est fantastique mais aussi ancré dans la vie actuelle, à cheval entre deux mondes. Ce tome se passe uniquement dans notre monde. La lecture est agréable, le style fluide et précis. On met peu de temps à lire ce roman fantastique pour adolescent principalement car tout est net, expliqué et je pense que, même si on a « raté un épisode », on peut suivre la trame du roman. J’ai retrouvé avec plaisir l’héroïne, qui grandit physiquement et mentalement : ce n’est plus une novice, elle prend de l’assurance car elle a traversé des épreuves difficiles. Les autres personnages du roman sont sympathiques ou intéressants pour les méchants. On ne sait pas encore si son premier amour est vraiment passé « du coté obscur »….et on devra attendre le prochain tome, pour savoir (enfin j’espère !). L’ami de toujours d’Oksa est, plus que jamais, à ses cotés, pour combattre mais aussi car leur relation amoureuse devient plus sérieuse. Il y a toujours des créatures amusantes ou terrifiantes. Je noterai particulièrement son Foldingot ainsi que son bracelet en fourrure vivante. Les auteures ont beaucoup d’imagination et on sourit souvent à leurs inventions. Les sarbacanes revisitées sont simples mais efficaces. Cela donne un coté joyeux à l’histoire qui a pourtant un fonds assez effrayant. Il est vrai que les Félons ont des armes contre lesquelles Oksa, sa famille et ses amis, vont avoir du mal à lutter. Ce livre m’a enchanté par sa fraicheur, son inventivité, son rythme enlevé. Maintenant, je vais espérer que le tome six paraisse vite. Je replongerai avec grand plaisir dans les aventures de la Gracieuse demoiselle de ce monde parallèle ou à Londres comme cette fois.

Note : 16/20

 

Publicités