Ethique du contact

Jean-Michel Calvez.

Lecture en partenariat avec les Editions Atria et cela grâce à Livraddict, merci pour ce livre différent de ce à quoi je m’attendais !

Ethique du contact

(Quatrième de couv’ : ) Le vaisseau de recherches minières Stephen Hawking a largué sur la planète ZC789 un dôme d’exploration où tout est prévu pour assurer la sécurité des cinq occupants et leur permettre de savoir comment réagir, face à un éventuel Contact avec une forme de vie locale. Sur cette planète normalement désertique, l’extérieur du dôme est vite envahi par des milliers de « crabes » étranges, a priori inoffensifs et indifférents à la présence de visiteurs humains, au point que le contact avec eux semble impossible. Cet évènement prime sur leur mission, Federico Cavalli et les autres occupants du dôme vont alors les étudier. Mais les « crabes » offrent une énigme zoologique insoluble, et les scientifiques ne sont qu’au début de leurs surprises et de leurs ennuis, sur une planète qui cache son jeu et recèle la « vie » sous des formes inattendues. Les humains ont pour eux la haute technologie, leur dôme-forteresse, ainsi que l’Ethique du contact, charte définie à l’issue de missions antérieures qui ont tourné au désastre. Mais tout cela suffira-t-il à leur éviter erreurs de classification et de jugement et à les protéger des défenses naturelles des formes de vie extrêmes que l’on peut rencontrer sur des mondes très éloignés du nôtre ?

En lisant le résumé de ce livre, j’avais été attirée par le thème de la découverte d’êtres vivants d’autres civilisations, d’autres planètes… car la science-fiction classique m’a toujours plu. J’ai, malgré tout, été déçue par l’histoire racontée. Dès les premiers chapitres, je savais comment cela allait finir et je ne me suis pas trompée. Je n’ai pas été emportée dans cet autre monde, sur cette planète triste et aride. Les scientifiques présents sous leur dôme, ne sont pas assez proches du lecteur. On en connait trop peu sur leur vie pour partager leurs sentiments, leurs découvertes. On comprend petit à petit quel est le rôle de chacun, mais c’est tout. On se sent éloignés de leurs problèmes. Ils doivent suivre un protocole de rencontre avec des vies extraterrestres, se baser sur une charte mise au point après des rencontres malheureuses. Tout ne va pas se dérouler comme prévu, évidemment. Peut-être était-ce l’intention de l’auteur, mais tout se déroule de façon, terne, monotone, détachée, dans une ambiance pesante où chacun vit pour soi et où on a l’impression que tout est joué d’avance. On sent la catastrophe arriver tout doucement au fil des pages. Le style même est lent, et vraiment, j’ai parfois passé un peu vite certains chapitres. On se croirait dans un ouvrage scientifique avec toutes les explications sur le pourquoi et le comment, sur le fonctionnement des choses et ce qu’il faut faire ! Où est passé le côté « rêve » du roman de science-fiction que j’attendais ?…laissé dans la poussière de cette planète hostile, parmi des créatures ou des robots, on ne sait pas encore. Je n’ai accroché, ni à l’histoire, ni au style d’écriture, pas assez vif pour moi. J’oublierai donc très vite ce livre.

Note : 11/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :