Palissade

Franck Villemaud.

Lecture en partenariat avec les Editions Taurnada et cela grâce à Livraddict, merci pour ce roman original et très plaisant !

Palissade

(Quatrième de couv’ : ) À sa sortie de l’hôpital psychiatrique, où il a séjourné un temps suite à une séparation douloureuse, Fred emménage dans une petite maison en arrière d’un immeuble, avec pour unique voisin Roland, ancien légionnaire d’une cinquantaine d’années. Sur fond d’alcool et de rock’n’roll, une amitié trouble et déjantée va alors se nouer entre eux, dans le décor inamovible de leur cour commune que divise une vieille palissade en bois. Jusqu’à ce que le passé s’invite à la fête…

Impossible de ne pas rester scotchée à ce roman, que l’on ne peut pas vraiment qualifier de thriller, à mon avis, car il est inclassable. Il interpelle dés les premières pages et donne tout de suite envie de continuer et je n’ai mis que deux soirs pour le terminer. L’histoire, en elle-même, peut paraitre simple : un homme raconte sa rencontre avec Roland, un type bizarre qui est son voisin. On suit les dernières semaines de sa vie. Jusque là, ça parait « normal » mais on se rend compte très vite que quelque chose cloche…. Car c’est apparemment le héros mort qui raconte ce qui a précédé son décès. Et ce n’est pas tout…mais je ne vais pas vous raconter la fin ! Les protagonistes de ce roman policier (oui, quand même) ne sont pas si simples, si francs que ça. Les secrets se dévoilent peu à peu. Entre temps, on assiste à des beuveries multiples, la cour devient un cabinet de psychanalyse et les héros y refont le monde à l’aide de paradis artificiels et de boissons fortes.

L’auteur a un style très particulier : des phrases courtes, percutantes qui font que l’on est bien dans l’action. Il y a aussi, surtout, ce que l’on pourrait appeler une « ambiance musicale » car, pendant pratiquement tout le récit, le narrateur nous explique quelle musique il écoute à ce moment-là, toujours du rock d’ailleurs, avec plein de détails. Cela donne un ton particulier au roman, surtout si l’on connait les morceaux, et on s’imagine mieux la scène comme dans un film ou sur un plateau de théâtre, car pratiquement tout se déroule en vase clos. En définitive, il y a beaucoup d’originalité dans cet écrit nerveux et sans temps mort. Ce roman m’a donné envie de lire d’autres écrits de cet auteur bien particulier.

Note : 17/20